Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 03:31

LES ORGANISATIONS LES PLUS INFLUENTES AGISSANT DANS L'OMBRE

Le Council on Foreign Relations (CFR)

Fondé par la "Round Table" en 1921, on lui donne aussi le nom d' "establisment", de

"gouvernement invisible" ou de "ministère Rockefeller des Affaires étrangères". Cette

organisation à moitié secrète, dont les membres sont exclusivement des citoyens des

Etats-Unis, compte parmi les plus influentes de ce pays. Le CFR exerce, de nos jours, un

contrôle étroit sur les nations occidentales, que ce soit de façon directe, parce qu'il est en

relation avec des organisations du même genre, ou que ce soit I'intermédiaire d'institutions,

telles que la "Banque mondiale" qu'il préside. Depuis sa création, tous les présidents des

Etats-Unis, sauf Ronald Reagan, y étaient déjà membres avant leur élection. En revanche,

le vice-président de Reagan, George Bush, était membre du CFR. Il en fut même le

directeur en 1977. Le CFR est contrôlé par le syndicat Rockefeller et sert à concrétiser son

but : la création d'un "Gouvernement mondial unique". (129)

Le cercle le plus intime du CFR est l'ordre de "Skull & Bones".

 

SKULL & BONES

Ses propres membres l'appellent "The Order" (l'ordre). Beaucoup le connaissent depuis

plus de 150 ans comme groupe local 322 d'une société secrète allemande. D'autres lui

donnent le nom de "Brotherhood of Death" (Fraternité de la mort). L'ordre secret de "Skull &

Bones" (traduction mot à mot : crâne et os) fut introduit par William Huntington Russel et

Alphonso Taft à l'Université de Yale en 1833. Russel, après avoir été en Allemagne où il fit

des études en 1832, l'introduisit ensuite à Yale. En 1856, il fut incorporé au "Russel Trust".

Cet ordre forme, entre autres, le "noyau" (l'élite) du CFR. Le noyau de Skull & Bones, à son

tour, s'appelle la "Jason Society".

Les familles suivantes dominent cet ordre depuis 1833 :

Rockefeller (Standard Oil)

Harriman (chemins de fer)

Weyerhaeuser (commerce de bois)

Sloane (commerce de détail)

Pillsbury (minotier)

Davison (J. P. Morgan)

Payne (Standard Oil)

Issus de Massacbusetts :

Gilman (1638, Hingham)

Wadsworth (1632, Newtown)

Taft (1679, Braintree)

Stimson (1635,Watertown)

Perkins (1631, Boston)

Whitney (1635, Watertown)

Phelbs (1630, Dorchester)

Bundy (1635, Boston)

Lord (1635, Cambridge)

(extrait de "Skull & Bones" et "The Two Faces of Geoege Bush" - Les deux faces de

George Bush - d'Anthony C. Sutton)

Dans ce livre, nous avons suffisamment mentionné que cet ordre est relié à beaucoup

d'autres organisations.

Il est aussi en rapport avec le groupe de lord Milner "The Round Table" duquel est issu le

CFR.

LA ROUND TABLE

La "Round Table" vit le jour le 5 février 1981 gràce à Cecil Rhodes en Angleterre. Ses

membres fondateurs furent, entre autres, Stead, lord Esher, lors Alfred Milner, lord

Rothschild, lord Arthur Balfour. La structure de ce groupe était - comme celle des SS de

Hitler - calquée sur la Société de Jésus, l'ordre des Jésuites.

Son but principal était d'élargir la domination britannique et l'utilisation de la langue

anglaise au monde entier. D'après mes sources, Rhodes visait à un gouvernement mondial

pour le bien des hommes mais la "Round Table" fut, plus tard, infiltrée par des agents des

Illuminati. Ce groupe est relié aux sionistes par la famille Rothschild ainsi qu'aux familles

américaines Schiff, Warburg, Guggenheim et Carnegie. Lord Milner en prit, plus tard, la

direction. En sont issus le "Royal Institute of International Affairs" (RIIA) et le CFR. Milner

est aussi un des membres principaux du "Comité des 300". L' "Instifute for Advanced Study"

(IAS) pour lequel travaillèrent Robert Oppenheimer et Albert Einstein est issu de la "Round

Table". Ceux-ci construisirent, plus tard, pour le IAS la première bombe atomique. (130)

L'organisation annexe allemande du RIIA et du CFR est la DGAP, la "Deutsche

Gesellschaft für Auswärtige Politik" (Société allemande de politique extérieure). Elle fut

fondée le 29 mars 1955 et se proclame indépendante, au-dessus des partis. Ses membres

débattent des problèmes politiques et économiques internationaux, et de ceux de l'Europe

en particulier. L'influence que la DGAP exerce en Allemagne n'est probablement pas aussi

grande que celle du CFR aux Etats-Unis mais les noms des principaux membres parlent

d'eux-mêmes :

(Liste en 1981) :

Apel, Hans

Amerongen, Otto Wolff von

Bangemann, Martin

Birrenbach, Kurt, président

Dohnanyi, Klaus von

Genscher, Hans-Dietrich

Kaiser, Karl

Merkle, Hans L.

Rosenthal, Philip

Schmidt, Helmut

Stoltenberg, Gerhard

Wagner, Wolfgang, éditeur de l' "Europa-Archiv"

Weizsäcker, Richard von

Wischnewski, Hans-Jürgen

et autres

(Liste de 1992) :

Amerongen, Otto Wolff von

Dohnanyi, Klaus von

Engholm, Björn

Kaiser, Karl

Lambsdorff, Otto Graf

Merkle, Hans L.

Rühe, Volker

Schmidt, Helmut

Süssmuth, Rita

Stolpe, Manfred

Wagner, Wolfgang

Waigel,Theo

et autres

(noms extraits de la liste de 1981 et 1992 du DGAP e.V., Bonn. Vous trouverez la liste des

membres au complet dans "The Rockefeller File" de Gary Allen)

Il est, certes, intéressant de constater que les représentants des différents partis qui

délibèrent tous en secret, assis autour d'une table, se lancent le lendemain publiquement

les pires injures à la tête. Tout commentaire est superflu !

 

LES BILDERBERGER

Cette Organisation secrète fut créée en mai 1954 à l'hôtel de Bilderberg à Oosterbeek, en

Hollande, par le prince Bernard des Pays-Bas. Elle est composée de 120 magnats de la

haute finance d'Europe de l'Ouest, des Etats-Unis et du Canada. Ses buts principaux,

formulés par le prince Bernard, sont l'institution d'un gouvernement mondial d'ici l'an 2000

et d'une armée globale sous le couvert de l'ONU. On l'appelle aussi le "gouvernement

invisible".

Un comité consultatif composé d'une commission de direction (avec 24 Européens et 15

Américains) décide des personnes à inviter à leurs rencontres. Johannes Rothkranz écrit

que seuls sont invités ceux qui ont fait preuve d'une indéfectible loyauté dans les intrigues

menées par les Rockefeller et les Rothschild. toutes les personnes présentes ne sont pas

des "initiés", elles peuvent être aussi seulement des représentants d'un groupement

d'intérêts ou d'autres personnes. (131)

Quelques-uns des repréesants INTERNATIONAUX les plus importants sont ou ont été :

Agnelli, Giovanni - patron de Fiat

Brzezinski, Zbigniew - président de la Commission trilatérale et agent Rockefeller le plus

important

Bush, George - ex-chef de la CIA, ex-chef du CFR, ex-président des Etats-Unis, membre du

Comité des 300

Carrington, lord (GB) - membe du Comité des 300, des Kissinger Associates, ex-président

de l'OTAN

Dulles, Allen - ex-chef de la CIA

Clinton, Bill - président des Etats-Unis, membre du CFR et de la Commission trilatérale

Ford, Henry II

Gonzales Felipe - secrétaire général du parti socialiste espagnol et, plus tard, Premier

ministre

Jankowitsch, Peter (A)

Kennedy, David

Kisssinger, Henry - aussi membre de la loge P2 italienne

Luns, Joseph - ex-secrétaire général de l'OTAN

Lord Roll of Ipsden - ex-président du S. 0. Warburg Group Plc.

Mc Namara, Robert - Banque mondiale

Martens, Wilfried (B)

Palme, Olof - était aussi membre du Comité des 300

Reuther, Walter R

Rockefeller, David

Rockefeller, John D.

Rockefeller, Nelson

Rothschild, baron Edmund de

Tindemanns, Jan - ex-premier ministre de la Belgique

Warburg, Eric D.

Warburg, Siegmund

Wörner, Manfred OTAN

MEMBRES ALLEMANDS

(tous ont été présents au moins une fois)

Abbs Hermann - Deutsche Bank

Bahr, Egon

Barzel, Rainer

Becker, Kurt - Kölner Stadtanzeiger

Beitz, Berthold - konzern de Krupp

Berg, Fritz - président du BDI (fédération des syndicats patronaux de l'industrie)

Bertram, Christoph

Biedenkopf, Kurt

Birrenbach, Kurt - DGAP

Boden, Hans C.

Brandt, Willy

Brauer, Max

Breuel, Birgit - Treuhand

Carstens, Carl

Dahrendorf, Ralf

Dethleffsen, Erich

Dieter, Werner H. - Mannesmann AG

Dohnanyi, Klaus von

Eckard, Felix von

Emminger, Ottmar - Bundesbank (banque fédérale)

Engholm, Björn

Erhard, Ludwig

Erler, Fritz

Falkenheim, Ernst

Geyer, Gerhard

Gross, Herbert

Hallstein, Walter

Herrhausen, Alfred - Deutsche Bank

Herwarth von Bittenfeld,

Hans Heinrich

Heyn, Rolf

Kaiser, Karl

Kastrup, Dieter

Kiep, Walter Leisler

Keisinger, Kurt-Georg

Kohl, Helmut

Kopper, Hilmar - Deutsche Bank

Krapf, Franz - diplomate

Kühlmann-Stumm, Knut von

Lambsdorff, Otto Graf

Leverkühn, Paul

Löwenthal, Richard

Majonica, Ernst

Mehnert, Klaus

Menne, Alexander

Merkel, Hans

Mertes, Alois - ministre des Affaires étrangères

Mommer, Karl

Müller, Rudolf

Müller-Armack, Alfred

Pöhl, Karl Otto - ex-président de la Bundesbank

Ponto, Jürgen - Dresdner Bank

Reitzle, Wolfgang - BMW AG

Rosenberg, Ludwig

Rühe, Volker

Ruge, Friedrich

Ruhnau, Heinz - Lufthansa

Scheel, Walter

Schiller, Karl

Schmidt, Carlo

Schmidt, Helmut

Schneider, Ernst Georg

Schrôder, Gerhard

Sohl, Hans-Günther - Thyssen

Sommer, Theo - Die Zeit

Springer, Axel - Bild

Sternberger, Dolf - professeur en Politologie

Stiltenberg, Gerhard

Strauss, Franz Joseph

Teufel, Erwin

Troeger, Heintich - Bundesbank

Westrick, Ludger

Wieczorek, Norbert

Wischnewski, Hans-Jürgen

Wolff von Amerongen, Otto - gros industriel

et beaucoup d'autres...

NOTE : Ces noms ont été rassemblés par différents auteurs, dont la plupart sont des

étrangers. Je les ai regroupés mais n'ai pas fait de plus amples recherches.

(noms tirés de

"The Spotlight" : Bilderberger Report, septembre 1991 ;

F. William Engdahl : "Mit der Ölwaffe zur Weltmacht" p. 366 ;

Politishes Lexikon von C.0.D.E. Nr 1/1 et C.0.D.E. Nr 9/1992 ;

Stan Deyo : "The Cosmic Conspiracy" ;

- West Australian Texas Trading, P.O. BOX 71

- Kalamunda, Western Australia 6076 ;

"Diagnosen" Nr. 8, août 1985)

 

LA COMMISSION TRILATERALE

Cette organisation secrète fut créée en juin 1972 par David Rockefeller et Zbigniew

Brzezinski, notamment parce que les organisations bien établies, telles que les Nations

unies, n'allaient pas assez vite pour mettre en place le "Gouvemement mondial unique".

Les "Big Boys" voulaient que "ça bouge". Cette organisation élitaire a pour but de réunir

dans un seul pool les puissances de pointe des géants de l'industie et de l'économie,

c'est-à-dire des nations trilatérales - Etats-Unis, Japon et Europe de l'Ouest - et elle vise à

créer, une fois pour toutes, le "Nouvel Ordre mondial". Cette organisation permet à l'élite

venant de diverses branches de la franc-maçonnerie de se rencontrer à une échelle

mondiale pour collaborer à un travail secret ; elle doit aussi élargir l'influence politique des

"Bilderberger". La plupart des membres européens avaient des contacts avec les

Rockefeller pendant des années. Cette organisation se compose d'environ 200 membres

qui, contrairement aux Bilderberger, sont permanents.

La "Commission trilatérale" contrôle avec les membres du CFR toute l'économie des

Etats-Unis, la politique, l'appareil militaire, le pétrole, l'énergie et le lobby des médias. Ses

membres sont, entre autres, des patrons de konzerns, des banquiers, des agents

immobiliers, des économistes, des politologues, des avocats, des éditeurs, des dirigeants

syndicalistes, des présidents de fondations et des éditorialistes. (132)

LES MEMBRES LES PLUS IMPORTANTS SONT :

Brzezinski, Zbigniew - conseiller à la sûreté auprès du président des Etats-Unis

Bush, George - ex-président des Etats-Unis, ex-chef de la CIA, ex-chef du CFR

Clinton, Bill - membre des Bilderberger, du CFR, président des Etats-Unis

Kissinger, Henry - ex-ministre des Affaires étrangères des Etats-Unis

Mc.Namara, Robert - Banque mondiale

Rockefeller, David - Chase Manhattan Bank, EXXON

Rockefeller, John D.

Rothschild, Edmund de - Royal Dutch, Shell

LES MEMBRES ALLEMANDS LES PLUS IMPORTANTS SONT :

Amerongen, Otto Wolff von - président de la Otto Wolff AG

Biedenkopf, Kurt - membre du Bundestag

Birrenbach, Kurt - président de la DGAP, membre des Bilderberger

Ehmke Horst - membre du Bundestag

Hartwig - président de l'Union fédérale du commerce en gros et du commerce extérieure

Hofmann, Diether - auparavant Neue Heimat, Hamburg

Huber, Ludwig - Bayerische Landesbank et Girozentrale München

Janott, Horst - directeur de la Münchner Rückversicherung

Kaiser, Karl - dirigeant de l'institut de recherche de la DGAP

Kloten, Norbert - président de la Landeszentralbank

Kristoffersen, Erwin - dirigeant du département intérieur du DGB (Confédération des

syndicats allemands)

Lambsdorff, Otto Graf - ex-ministre des affaires économiques

Leisler-Kiep, Walter - ex-trésorier de la CDU (Union chrétienne démocrate)

Maull, Hans - rédacteur au Bayerischer Rundfunk (radio bavaroise)

Münchmeyer, Alwin - père de Birgit Breuel

Neumann, Fiedrich - président du NRW (syndicat patronal)

Porzner - membre du Bundestag, ex-secrétaire d'Etat

Richier, Klaus - directeurs des établissements d'optique G. Rodenstock

Rühe, Volker - membre du Bundestag, ministre de la défense

Sohl, Hans Günther - président du conseil d'administration de la Thyssen AG

Sommer, Theo - rédacteur en chef du journal "Die Zeit"

Schmidt, Helmut - ex-chancelier

Schmitz, Ronaldo - membre du conseil d'administration de la BASF AG

Schöder, Gerhard - ex-membre du Bundestag

Vetter, Heinz-0skar - ex-président du DGB (Confédération des syndicats allemands)

Zahn, Joachim - ex-président du conseil d'administration de la Daimler Benz AG

Les membres suivants peuvent officiellement être absents tant qu'ils occupent un poste

dans le gouvernement

Narjes, Karl-Heinz - vice-président de la Commission de la CE

Stoltenberg, Gerhard - ministre des finances

(noms extraits des "Vertrauliche Mitteilungen" n° 2628, feuille 2, du 3 juillet 1986)

 

LE CLUB DE ROME

Le "Club de Rome", que je n'ai pas mentionné jusqu'ici, regroupe d'après Ovin Demaris

("Dirty Business") des membres de l'establishment international de 25 pays (soit une

cinquantaine de personnes). Il fut créé par le clan Rockefeller (dans leur propriété privée à

Bellago, en Italie). Ce sont eux qui le financent aujourd'hui encore.

Son but principal est aussi de créer un gouvernement mondial en s'appuyant sur l'élite. Il a,

de plus, élaboré une religion unique mondiale et a fait croire dans les médias à une "crise

de l'énergie" et à un surpeuplement de notre planète. D'après William Cooper, le "Club de

Rome" aurait développé le virus du SIDA (avec l'antidote correspondant, bien sûr) et l'aurait

répandu dans les populations pour introduire le grand programme d'assainissement des

races en vue du gouvernement mondial de l'élite (dans le livre de William Cooper "Behold a

Pale Horse" vous trouverez des faits et noms précis se rapportant au SIDA. (133)

 

LES NATIONS UNIES

Lors du congrès des francs-maçons du 28 au 30 Juin 1917 à Paris, ceux-ci décidèrent de

principes directeurs qui furent aussitôt votés : ce fut l'heure de naissance de la Société des

Nations qui vit le jour en 1919 à Genève. Les Nations unies naquirent de cette Société des

Nations en 1945 à San Francisco. Cette institution créée par les Illuminati représente la

plus grande loge franc-maçonnique du monde où doivent se réunir toutes les nations. Ainsi

qu'il est écrit dans l'article 4 de Machiavel qui a été mentionné dans la préface, ses

fondateurs furent les instigateurs des guerres menées durant ces deux derniers siècles.

Quelle ironie du sort de voir, de nos jours,les hommes de toutes les nations demander aux

Nations unies d'aplanir les problèmes, d'arbitrer les guerres et d'y mettre fin !

Pour les peuples, l'ONU est l'ami sur lequel ils peuvent compter pour qu'il "prenne les

choses en main". Lors de sa fondation, au moins 47 personnes Parmi les délégués

amériains présents étaient membres du CFR dont David Rockefeller. Il saute aux yeux que

l'emblème de l'ONU est un symbole franc-maçonnique. Je vais le décrire ici en le

comparant au sceau d'Etat américain franc-maçonnique. (134)

Le globe des Nations unies et la forme circulaire du sceau de l'Etat américain avec

l'inscription "Annuit coeptis" ("notre entreprise - en fait, notre conjuration - est couronnée de

succès") et en dessous "Novus Ordo Seclorum" ("Nouvel Ordre mondial") montrent le but

poursuivi : celui d'une hégémonie mondiale.

Les 33 parcelles du globe des Nations unies et les 33 pierres de la pyramide représentent

les 33 degrés du "Rite écossais" des francs-maçons.

Le chiffre 13 qu'on retrouve dans les 13 épis à gauche et à droite du globe, dans les 13

marches de la pyramide et dans les 13 lettres des deux mots "Annuit Coeptis" est le chiffre

juif de la chance. Ce chiffre 13 est le chiffre le plus important chez les francs-maçons et a

différentes significations. Jésus avait douze disciples et fut lui-même le treizième. Dans la

cabale, en numérologie et dans la

13ème carte du tarot, "la mort", ce chiffre 13 symbolise la transformation, l'alchimie, la

renaissance, le phénix qui renaît de ses cendres, la connaissance des mystères et donc la

faculté de matérialiser ou de dématérialiser, c'est-à-dire la faculté de créer à partir de

l'éther (ce que firent Jésus, saint Germain, Bouddha, Hermes Trismegistos, Ramtha et

beaucoup d'autres qui, par exemple, matérialisèrent du pain a partir de rien" (de l'ether), ce

qu'on appelle la pierre philosophale").

Nous avons, de plus, sur le verso du sceau américain le phénix qui symbolise le chiffre 13.

la transformation. Ses ailes ont 13 plumes, ses griffes à droite ont 13 flêches et celles de

gauche serrent un rameau de 13 feuilles. Au-dessus de lui se trouve l'inscription "E

Pluribus Unum" ("Du multiple à l'un") composée de 13 lettres, surmontée de 13 étoiles

présentées sous la forme d'une étoile de David, et sur sa poitrine la bannière aux 13

rayures qui représentent les 13 Etats fondateurs.

Remarque :

Les stations d'essence Dea des "Centrales électriques de la Rhénanie-West-phalie" (RWE)

ont pour symbole une pyramide inversée avec 13 rayures. Une autres station d'essence

aux Etats-Unis s'appelle "76", 7 + 6 = 13. Vous trouverez des centaines d'exemples si vous

vous donnez la peine d'examiner les symboles des firmes. les produits, la publicité à la

télévision, les armoiries d'Etats, les drapeaux, etc. (135)

Le plus grand konzern franc-maçonnique en Amérique, Proeter & Gamble, contient 13

lettres et son emblême est un des plus vieux symboles francs-maçonniques : l'homme

entouré d'un cercle avec 13 étoiles devant lui. Il est interressant d'apprendre ce que le

directeur général de "Proeter & Gamble" a dit à la télévision en octobre 1984, pendant le

"Wisconsin Report, The Phil TV-Show" :

"J'ai conclu un pacte avec Satan. J'ai vendu mon âme en échange d'une expansion

économique. (...)" (136)

(Vous trouverez plus d'informations sur l'interprétation des symboles dans "Die Insider" de

Gary Allen ou dans la littérature franc-maçonnique.)

Ce Sont les organisations les plus importantes parmi celles que nous connaissons qui

touchent à l'économie, à la politique et au capital et qui veulent ériger un "Gouvernement

mondial unique".

Un groupe qui est pourtant d'une importance capitale et qui poursuit le même but mais que

j'ai passé, jusqu'ici, sous silence, est L'EMPIRE ROCKEFELLER. Il a été traité déjà

suffisament dans les deux livres de Gary Allen. Cet empire est la principale source de

financement du CFR, de la Commission trilatérale et du Club du Rome.

Vous avez dû vous rendre compe que les mêmes noms reviennent sans arrêt. Il serait

intéressant d'avoir une liste des membres du "Conseil des 33" ou du "Conseil des 13".

Nous en connaissons, cependant, le but et la façon dont ils veulent le concrétiser. C'est, à

mon avis, tout ce qu'il importe de savoir et ce devrait être suffisant.

JohnTodd poursuit dans le livre de Finkenstädt "Eine Generation im Banne Satans" (Une

génération ensorcelée par Satan) :

"Si l'on demandait à un grand sorcier quelle est la plus grande sorcière du monde, on

obtiendrait la réponse suivante : Ruth Carter Stapleton, la soeur de l'ex-président des

Etats-Unis Jimmy Carter. Je ne sais si Jimmy Carter fait partie des francs-maçons. Tous les

politiciens aux Etats-Unis en font habituellement partie, car c'est par ce biais qu'ils ont

accès aux milieux politiques. Tous les présidents depuis Wilson, président pendant la

Première Guerre mondiale faisaient partie des Illuminati, sauf Eisenhower qui était sous

leur contrôle. Il y a environ 5000 personnes sur cette Terre qui connaissent bien les

Illuminati, et des millions de personnes qui travaillent pour ces personnes-là. Il en est de

même pour les francs-maçons. Seuls ceux qui en sont au 33àne degré du Rite écossais

savent. Les autres ne savent pas. Ils possèdent toutes les grandes compagnies pétrolières

du monde ainsi que toutes les maisons de vente par correspondance aux Etats-Unis et

90% des grandes surfaces. Tous les ordinateurs des caisses des Etats-Unis sont reliés à

un ordinateur géant à Dallas, au Texas, appelé "The beast" (la bête). Celui-ci est, à son

tour, relié à deux autres ordinateurs à Bruxelles et à Amsterdam, portant, eux aussi, le nom

de "The Beast". (137)

Das UNO-Emblem

Das Firmenzeichen von Protocol & Gamble

6 6 6

Une partie du "Nouvel Ordre mondial" est la "société sans monnaie".

Les hommes y ont été préparés par le travail préalable des Illuminati. Celui-ci consistait à

émettre des cartes à lecture électronique, comme la carte d'identité bancaire, la carte de

crédit, la carte de téléphone, la carte de sécurité sociale et la carte d'essence des konzerns

pétroliers. Avec l'argument que le paiement sans argent est plus sûr, plus facile et plus

pratique, les masses furent convaincues des avantages de ce système. Bientôt les

hommes, obligés de porter sur eux une multitude de cartes à lecture électronique,

s'entendront dire qu'il est ô combien plus facile et plus pratique d'en avoir une seule sur soi

: la carte de débiteur ou CARTE UNIVERSELLE DE CREDIT. Cette carte est déjà introduite

en Nouvelle-Zélande, en Australie et au Canada. Même si d'autres cartes de crédit existent

encore, la carte de débiteur (Debit-Card) y est déjà en circulation.

Le but ultime est de vous faire un tatouage au laser. Un code barres invisible à l'oeil sera

tatoué avec un rayon laser sur la main droite ou sur l'os du front. Ce code utile, comme l'est

d'ailleurs la carte de débiteur, pour effectuer des paiements pourra, cependant, être utilisé

pour vous identifier. Il suffira de passer avec un scanner sur le code tatoué sur votre main

et toute information souhaitée sera disponible.

Ne pensez pas que j'extrapole, je ne fais que vous présenter une réalité toute proche. Le

tatouage au laser a été testé pendant 15 ans à Disneyland. Les visiteurs qui voulaient y

passer plusieurs jours purent choisir entre une carte d'abonné ou un tatouage au laser sur

la main gauche de façon a tester leur réaction à ce nouveau procédé.

Des formulaires sont déjà imprimés à un niveau international avec un questionnaire portant

sur l'endroit où sera tatoué le marquage : F = Forehead (front) ou H = Hand (main). Le but

de ces tests est d'y habituer progressivement la population avant que cela ne devienne une

obligation. En Hollande, on aurait déjà commencé il y a sept ans à faire un tatouage au

laser sur l'os frontal des sans-abri. On déclara à la population que c'était un moyen pour

freiner la criminalité, particulièrement à Amsterdam. A présent, ce tatouage au laser est, en

partie, instauré officiellement : en prétexant qu'il est ainsi plus facile de contrôler les

hommes d'affaires, on installa sur certains aéroports américains des appareils spéciaux

pour décoder ce tatouage invisible sur la main droite. Et le nombre de personnes qui font

appel a ce service est en augmentation constante, car c'est bien connu : le temps, c'est de

l'argent !

On ne vous obligera pas forcément à accepter ce tatouage mais vous n'aurez bientôt plus

le choix à moins que vous ne viviez en autosubsistance. Un jour, l'argent liquide ne sera

plus accepté dans les magasins. Et on vous montrera bien cette méthode est sûre.

Impossible désormais de voler quoi que ce soit, on ne peut prendre de l'argent là où il n'y

en a pas. Par l'intermédiaire d'un satellite, on suivra à la trace tout criminel tatoué au laser,

et les passages illégaux aux frontières seront désormais impossibles.

Mais, en vérité, cela signifiera quee contrôle absolu de l'homme. Fini le libre arbitre, chacun

de vos pas sera surveillé ainsi que tout ce que vous posséderez, le capital que vous aurez,

l'endroit où vous séjournerez, ce que vous achèterez et vendez, chaque information sera

accessible a "Big Brother". Faites un effort et lisez le livre "1984" de George Orwell. Ce

genre d'esclavage prévu pour les temps modernes est très bien décrit dans ce livre. (138)

Dans l'Apocalypse 13 : 16-18, il est dit :

"(...) Et elle (la bête, note de l'auteur) fait qu'à tous, petits et grands, et riches et pauvres, et

libres et esclaves, on leur donne une marque sur leur main droite ou sur le front : et que

penonne ne peut acheter ou vendre, sinon celui qui a la marque, le nom de la bête, ou le

nombre de son nom. Ici est la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre

de la bête, car c'est un nombre d'homme ; et son nombre est 666."

Le chilfre 6 symbolise dans la cabale, de même que la carte de tarot numéro 6 ("les

amoureux") la tentation, le chemin du spirituel vers la matière, tandis que le chiffre 9, le

chiffre de la sagesse, symbolise le chemin du retour de la matière vers le spirituel.

Les indiens Hopis dans le nord de l'Arizona détiennent également une prophétie. Celle-ci

dit :

"Personne ne pourra acheter ou vendre s'il n'a pas la marque de l'Ours. Quand cette

marque sera visible, elle sera le signe annonciateur de la Troisième Grande Guerre."

Voici un exemple pour interpréter cette révélation :

"La bête" dans ce passage est désignée comme "The Beast" en anglais. La marque de

l'ours se présente ainsi :

Maintenant comparez ceci avec le "code barres" :

Essayez dimaginer qu'il y a des centaines d'années, un Indien a une vision dans laquelle il

vot le code barre. Comme il ne connaît évidemment pas celui-ci sous ce nom, il décrit cette

marque comme étant celle de l'ours quand il aiguise ses griffes.

Imprimés sur les multiples produits du commerce, les codes barres sont formés de traits

différents qui, selon leur épaisseur et leur écartement, symbolisent un certain chiffre. Ainsi,

le produit concerné peut être identifié selon un système arithmétique binaire.

Vous pouvez remarquer les douze paires de traits courts, comme les marques des griffes

de l'ours, six à gauche et six à droite (au début il n'y en avait que cinq). A cela s'ajoutent

TROIS paires de traits plus longs, une à l'extrémité gauche, une à l'extrémité droite et une

au milieu. Si vous choisissez maintenant dans les traits courts ceux avec le chiffre 6 (deux

traits fins) et les comparez avec les traits plus longs, vous remarquerez que les traits longs

représentent aussi le 6, sauf que le 6 n'est pas marqué en dessous, Les trois traits longs

sont pareils sur tous les codes barres du monde, seuls les traits courts varient. L'ordinateur

lit donc toujours 666.

Et je vous garantis que, bientôt, vous ne pourrez plus faire vos courses sans le code

barres, à moins que ne se produise un changement important. Un jour, on vous l'imposera

sur la main ou le front.

De plus, le plus gund ordinateur du monde auquel tous les autres sont reliés se trouve à

Bruxelles, et il s'appelle "La Bête" ("The Beast").

Comment vont-ils s'y prendre pour imposer le code barres aux hommes ? Il n'est pas

difficile de répondre à cette question. Plutôt que de provoquer de petites crises

économiques isolées, les banquiers internationaux dédencheront, cette fois-ci, une crise

économique mondiale qui sera la plus grave de tous les temps. Ils se serviront de cette

crise pour instaurer un système monétaire mondial et fonder une banque mondiale qui

détiendra le contrôle absolu. Ils lanceront simultanément et en exclusivité le système de

paiement sans argent liquide. Et quand tous les systèmes bancaires du monde se seront

effondrés et qu'il n'y aura plus aucune alternative à la carte de débiteur, nous serons bien

obligés de l'accepter. Nous ne pourrons plus payer espèces dans les magasins. Le seul

moyen de contourner la carte et, plus tard, le tatouage, sera de vivre en autosubsistance,

par exemple d'avoir de l'or ou de l'argent et une producion quelconque (agricole ou

artisinale) qui serviait de troc. Il faudra donc habiter à la campagne, car il est impensable

de vivre de façon autonome et en autosubsistance en ville.

Mais il y a d'autres interprétations du nombre 666.

Prenons pour exemple la numérologie, c'est-à-dire le calcul fait avec le nom. Comme le

souligne le passage de la Bible, il s'agit du nombre de son nom (de la bête). D'après la

cabale, une lettre correspond à un chiffre. Chaque chiffre et chaque lettre ont, à leur tour,

une signification, c'est-à-dire un caractère. En connaissant la signification de chaque

chiffre, un peut savoir le caractère et la destinée d'une personne en additionnant les

chiffres de son nom.

Par exemple :

A B C D E F G H I

J K L M N O P Q R

S T U V W X Y Z

1 2 3 4 5 6 7 8 9

K A R L V O N H A B S B U R G

2+1+9+3 4+6+5 8+1+2+1+2+3+9+7

15 15 33

6 6 6

666 = 6 + 6 + 6 = 18. Ce chiffre 18 est en relation, en numérologie cabalistique, avec les

émotions, les secrets, le mensonge, l'égoisme, la criminalité, la destruction, la disposition

aux accidents, avec les difficultés, la maladie, le danger.

La carte 18 dans le tarot correspond à "la lune". Elle a trait aussi aux émotions, à la

tristesse, a la solitude, à la maladie, la disposition aux accidents, aux rêves, aux périodes

difficiles.

J'ai emprunté le décodage numérologique du nom de Karl von Habsburg dans un livre édité

en Australie qui s'intitule :

"The United States of Europe" (les Etats-Unis d'Europe). L'auteur, chrétien convaincu,

décrit toute la dynastie des Habsbourg et leurs actions. Il essaie de prouver que le

Saint-Graal n'est pas un vase (comme on le croit) qui a contenu le sang de Jesus mais qu'il

est l'arbre généalogique de la lignée de Jésus. Il affirme, comme le font aussi les auteurs

Baigent, Leigh et Lincoln dans leur livre "L'énigme sacrée", que Jésus n'aurait pas

seulement été marié mais qu'il aurait eu aussi des enfants. D'après lui, la situation familiale

de Jésus est un des grands mystères de la Bible.

Comme l'auteur le fait remarquer, on apprend en lisant les évangiles qu'un grand nombre

des disciples de Jésus (Pierre, entre autres) étaient mariés et que Jésus n'était pas opposé

au mariage. Dans l'Evangile de Matthieu 19 : 4-5, Jésus dit :

"N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès le commencement, les a fait mâles et femelles et

qu'il a dit : C'est pourquoi l'homme laissera son père et sa mère et sera uni à sa femme et

les deux seront une seule et même chair."

Le mariage était obligatoie chez les Juifs. Le célibat y était même sévèrement condamné.

Donc si Jésus n'avait pas été marié, il n'aurait pas été si bien accepté par le peuple, et s'il

avait rompu avec la tradition juive, cela aurait été au moins mentionné dans certains

Evangiles. De plus, ses disciples l'appelèrent Rabbi et dans la loi juive de la Mischna, il est

clair qu'un homme célibataire ne peut pas être un rabbi.

Baigent, Leigh et Lincoln déclarent à ce sujet :

"La théologie chrétienne part de la supposition que Jésus est l'incarnation de Dieu. En

d'autres mots : Dieu eut pitié des hommes et envoya son fils se faire homme sur cette Terre

pour qu'il expérimente dans sa chair la "conditio humana". Il put donc connaître

l'inconstance propre à la vie humaine et savoir ce que cela signifie d'être homme, de faire

face à la solitude, aux tourments de l'âme, à l'impuissance et au tragique de la mort qui

sont le lot de l'humanité. en se faisant homme, Dieu put connaître ses créateurs, ce qui

n'était pas le cas dans l'Ancien Testament. En renonçant à rester à l'écart des hommes et

en descendant de son Olympe, il put partager leur sort - et en même temps les sauver.

La signification symbolique de Jésus réside dans le fait que lui, en tant que Dieu, fut

exposé à tout l'éventail des expériences humaines. Mais un Dieu devenu homme dans

Jésus pourrait-il affirmer, en vérité, avoir été homme et avoir vécu toutes les expériences

humaines s'il n'avait pas connu deux aspects fondamentaux et élémentaires de cette

"conditio humana", s'il n'avait pas fait l'expérience de la sexualité et de la paternité ?"

L'auteur raconte ensuite que la femme de Jésus et sa famille s'enfuirent de la Terre sainte

pour se réfugier en Gaule du Sud, ou la lignée se perpétua dans une commmunauté juive.

Cette lignée se serait liée par mariage à la lignée royale des Francs au cours du 5ème

siècle et aurait fondé ainsi la dynastie des Mérovingiens. La descendance de Jésus aurait

survécu à toutes les tentatives d'extermination. Le sang royal aurait été protégé, plus tard,

par le "Prieuré de Sion", société secrète dont le but, selon ces auteurs, était de garder et de

protéger le secret sur la situation de famille de Jésus. (Les grands maîtres furent, entre

autres , Léonard de Vinci (1510-1519) ; Robert Fludd (1595-1637) ; Isaac Newton

(1691-1727) ; Karl A. Emmanuel de Lorraine (1746-1780) ; François Maximilien de

Habsbourg-Lorraine (1780-1801)).

La maison Habsbourg-Lorraine descend, d'après ces trois auteurs, directement des

Mérovingiens et remonte donc à Jésus (il y a cependant d'autres familles qui peuvent

prétendre être de cette lignée.)

Baigent, Leigh et Lincoln déclarent à ce sujet :

"Le Prieuré de Sion essaya au 19ème siècle, avec l'aide de la franc-maçonnerie et du

Hiéron du Val d'Or, d'ériger à nouveau un Saint Empire romain composé d'Etats unis

d'Europe théocratiques qui devait être dirigé par les Habsbourg et en même temps par une

Eglise radicalement réformée. La Première Guerre mondiale et la chute de la plupart des

royautés européennes firent échouer ce projet. Mais on est en droit de supposer que "Sion"

poursuit encore, dans les grandes lignes, ces mêmes buts."

Il est très probable que ces buts sont toujours d'actualité. Lors de son discours tenu le 9

mai 1993 à Bad Mergentheim, Otto von Habsburg, chevalier d'honneur de l'ordre

Teutonique, déclara devant cet ordre qu'il désirait toujours ériger un "Vaterland Europa"

(une "patrie Europe"). Et ce n'est sûrement pas par hasard non plus que Bad von

Habsburg, fils de l'archiduc Otto von Habsburg (membre du Comité des 300), a épousé,

récemment, la fille du baron Hans Heinrich von Thyssen-Bornemisza (membre, lui aussi, du

Comité des 300). L'auteur voit un lien dans la prétendue histoire des Habsbourg, dans le

décodage révélant le chiffre 666 dans le nom de Karl von Habsburg et dans l'Apocalypse

de Jean.

Les Habsburg sont, d'ailleurs, en possession de l'épée avec laquelle le centurion romain

Gaius Cassius perça le flanc de Jésus. Des milliers de pages furent déjà écrites autour du

mythe de cette épée (voir "Der Speer des Schieksals" de Trevor Ravenscroft).

Il reste à prouver que tout ce qui est dit sur la famille de Jésus s'est déroulé effectivement

ainsi. L'Eglise catholique, en tout cas, nous cache des choses ; elle dissimule

probablement des documents, car ses représentants réagissent vivement dès que ce sujet

est abordé. Que Jésus ait été père ou non est, en soi, insignifiant car ça ne change rien

aux événements actuels, si ce n'est pour ses soi-disant descendants ou queclques

fanatiques qu'on dit "croyants" et qui sont incapables de dissocier sa personne de sa

doctrine ou qui ne savent pas vivre leur "foi". (139)

Je ne désire pas non plus prétendre que Karl von Habsburg doive apparaître comme

'l'Antéchrist" suite au décodage numérologique de son nom. C'est seulement une

interprétation du nombre 666 et il y a beaucoup de personnes qui ont ce même nombre. Ne

créons pas une nouvelle idée préconçue de l'adversaire. Mais il se peut que Bad von

Habsburg occupe un jour une position clé. Tout en poursuivant notre propre évolution,

prêtons donc attention à ce qui se passe autour de nous. L'Antéchrist, nous le verrons,

n'est pas à l'extérieur de nous. Nous en reparlerons dans le chapitre "Que pouvons-nous

faire ?"

Nous en trouvons un autre exemple dans l'Ancien Testament (Rois 10, 14) :

"Et le poids de l'or qui arrivait à Salomon dans une année était de six cent soixante-six

talents d'or, ..."

Pour les membres de la SOCIETE THULE la bête n'était autre que la PUISSANCE

MONETAIRE JUIVE puisque les nombres 666, 333 et 999 correspondent à la frappe de l'or

et puisqu'il est écrit dans l'Apocalypse 13, verset 18, que la bête dont le nombre est 666

fera en sorte que tous en recevront le signe sur la main droite ou sur le front.

Le fait que le nombre 666 ai quelque chose a voir avec le code barres, le système de

cartes de crédit, dont avec les banques et Banque mondiale qui est 666. Les cartes de la

Banque Nationale d'Australie présentent également le nombre 666. L'Office de

Compensation des chèques pour les banques indiennes à Bombay porte le code

numérique 666. De nouvelles cartes de crédit américaines comportent maintenant un

numéro, qui commence par 666. Le "système informatique Olivetti P 6060" utilise des

numéros qui débutent avec 666. Les restitutions d'ordinateur de tous les Etats-Unis portent

le nombre 666 entouré de poins gris. Le nombre 666 est imprimé sur tous les billets de la

loterie israélienne. Le numéro de téléphone d'outre-mer d'Israël est 666, etc...

Le décodage numérologique de l'EXXON de Rockefeller est aussi très significatif :

E X X O N

5 6 6 6 5

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Découvrir et apprendre
  • Découvrir et apprendre
  • : Vidéos et articles sur l' islam, les musulmans, le Portugal, l' histoire, le Pouvoir, les secrets...et un peu d' humour. Ps: aidez moi en me signalant des vidéos qui ne sont plus visibles. Salam
  • Contact

Une ambiance pour lire...

 

Recherche

Pages