Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 03:42

DES PRECEPTES A SUIVRE

En premier lieu, informez-vous. Soyez critique et n'avalez pas "tout cru" ce que j'écris.

Examinez-le par vous-mêmes.

Puis mettez-vous à vivre, si ce n'est déjà le cas, comme un être libre, conssient,

responsable, honnête, loyal et avant tout aimant. L'amour et le pardon pansent beaucoup

de blessures. Soyez conscient que la haine ou la colère que vous pouvez avoir envers une

personne ne la touchent guère. Il importe vraiment peu aux Illuminati que vous soyez en

colère contre eux. Vous êtes le seul à subir les retombées de votre colère, colère qui a

alors des conséquences désagréables, qui est porteuse de maladies dans votre corps,

dans votre esprit et dans votre âme. Vivez dans la joie et l'amour et dispensez-les à votre

famille, à vos amis et à vos collègues de travail, vous verrez ce qui va se passer.

Mettez-vous à vivre consciemment. Aimez, pensez, parlez et agissez en conscience !

Pour être concis, je vous fais part d'une citation de maître Eckhardt:

Le moment le plus important de ma vie, c'est le présent.

L'être le plus important est celui qui se trouve en face de moi à ce moment-là.

Et l'acte le plus important, c'est toujours l'amour.

Puis-je vous rappeler que ce n'est pas par hasard mais pour une raison bien précise que

vous vivez cette vie ? Vous avez été pourvu à la perfection de toutes les qualités, de tous

les talents et du caractère nécessaires pour résoudre au mieux la tàche qui vous incombe

dans cette vie qui est partie intégrante de votre évolution. Pour une fois, accordez-vous le

temps qu'il vous faut pour ressentir en profondeur ce que vous avez à vivre.

Quels sont donc vos talents et vos capacités ? Quelles sont les choses que vous vouliez,

en fait, toujours faire et que, pour différents motifs dictés par votre raison, vous n'avez

jamais faites ? Faites-les donc ! Vous n'avez rien à y perdre. Vous ne pouvez qu'être

gagnant ! La possession matérielle ne fut et ne sera toujours qu'une illusion. Vous serez

obligé de tout laisser. Commencez par faire ce qui vous tient à coeur, ce qui correspond à

vos sentiments, à vos pensées, à votre être. Agissez dans les domaines où vous excellez

et faites ce qui vous rend le plus heureux ; le premier bénéficiaire, ce sera, d'abord, vous,

puis notre planète et la création toute entière. Commencez à être vous-même et non pas à

vivre ce qu'on voudrait vous voir vivre.

Vous faites partie de la création, vous êtes la création, dont vous n'avez jamais été séparé.

Vous créez chaque jour, vous êtes l'instigateur de votre propre destin. Soyez-en conscient

et appliquez cette règle à vous-même. Vous ne trouverez personne qui le fera à votre

place, "Aide-toi, le ciel t'aidera". A partir du moment où vous vous aidez vous-mëme, vous

réaliserez que Dieu n'est pas en dehors mais bien au-dedans de vous, c'est-à-dire que

vous êtes vous-même Dieu.

Ainsi que le diait déjà Ramtha :

VOUS DESIREZ VOIR COMMENT EST DIEU ?

PRENEZ UN MIROIR,

VOUS LE VERREZ FACE A FACE !

L'unique aide que vous avez toujours cherchée, c'est vous-même, Ayez confiance en vous,

prenez des risques. Ce n'est qu'ainsi que se forgera votre confiance.

La vie terrestre est une aventure merveilleuse ; si nous le voulons, nous pouvons tous créer

ici-bas notre paradis. C'est vous-même qui décidez ce que vous allez obtenir de la vie, par

ce que vous laisserez venir à vous.

Voulez-vous connaître l'amour, le bonheur, la joie, alors vivez dans l'amour, le bonheur et

la joie, et ils vous reviendront inévitablement.

Bon courage !

Fais attention à tes pensées,

car elles deviendront des paroles.

Fais attention à tes paroles,

car elles deviendront tes actes.

Fais attention à tes actes,

car ils deviendront tes habitudes.

Fais attention à tes habitudes,

car elles deviendront ton caractère.

Fais attention à ton caractère,

car il est ton destin.

(Talmud)

 

AU CHERCHEUR

En conclusion, je voudrais encore souligner que le second but de ce livre est de vous

montrer qu'il existe une toute autre réafité que celle que vous vous laissez conter

quotidiennement. Je ne prétends pas que le tableau que je vous ai présenté soit complet ;

le début de l'historique que vous venez de lire ainsi que les développements qui s'en

suivent ne sont pas forcément exacts. Les événements dont j'ai parlé ne sont aussi qu'une

petite partie de ce qui est reconnu et de ce qui est parvenu à la connaissance du public.

J'ai intentionnellement condensé dans le minimum de pages le volume de ce livre et le flot

des informations parce due je désire éveiller votre curiosité sur des sujets que vous avez

ignorés jusqu'à présent. Il me tenait particulièrement à coeur de communiquer aussi des

informations critiques à ceux qui, surmenés par leur vie quotidienne stressante, ne

disposent pas du temps nécessaire pour se plonger plus à fond dans ces sujets. Je me suis

efforcé de présenter ce thème selon mon propre ressenti pour la raison suivante : les livres

spécialisés qui traitent de tels sujets un détail rebutent souvent le lecteur à cause de la

façon déroutante et souvent fanatique de leurs propos. J'ai fait un résumé de tous ces

livres disponibles dans chacun de mes chapitres. Vous comprendrez, j'espère, que je n'ai

pas pu doner suffisament de détails sur chacun de mes sujets pour vous convaincre tous.

On pourrait probablement me reprocher de ne pas avoir réussi à satisfaire à 100% mes

lecteurs dont les conceptions du monde sont religieuses ou autres et à répondre dans le

dernier chapitre à toutes les questions sur le sens de la vie, sur la réincarnation, etc. Mais

si la vision qui sous-tend le dernier chapitre ou tout autre sujet vous intéresse plus

particulièrement et que vous désirerez connaître les opinions d'autres auteurs à ce propos,

vous avez à votre disposition dans l'appendice, pour tous les domaines traités, les sources

de mes informations ainsi que la littérature complémentaire.

Ce livre est un résumé de nombreuses oeuvres, il est donc inévitable qu'avec la quantité

d'informations données, il y ait des passages que d'autres auteurs ont SOI-DISANT

démenti.

Mais je puis vous affirmer quavant de mettre ce livre par écrit, j'ai voyagé pendant quatre

ans dans plus de vingt pays pour accéder à tous ces renseignements puisque la liberté

d'opinion et d'informations ne sont en Allemagne que de belles paroles. J'ai trouvé, de plus,

dans chacun de ces pays les mêmes informations "sous le manteau", ce qui m'a confirmé

dans ce que j'expose.

Mais s'il devait s'avérer que, dans certains cas, des détails bien précis sont inexacts, il ne

faudrait pas pour autant que vous "jetiez le bébé avec l'eau du bain", que vous fassiez fi de

tout ce que j'ai écrit dans ce livre. Même en supposant qu'un tiers seulement des

informations soit exact, ce tiers est assez important pour remettre fortement en question

nos habitudes, les "opinions de la société" et notre façon de vivre ou de voir les choses.

Il est capital, ici aussi, afin que vous soyez sûr de la valeur de votre critique, d'examiner de

quel camp vient l'auteur dont vous faites vôtres les critiques, de voir s'il ne travaille pas

pour l'Etat ou s'il n'est pas en liaison avec une organisation en cheville avec les Illuminati.

Si vous avez déjà vous-même rassemblé des informations et si vous pensez qu'elles

seraient utiles pour mon édition suivante, ou si vous-même êtes membre d'une puissante

organisation et si vous vous rendez compte que vous ne pouvez plus continuer à exercer

l'action que vous y menez, et si vous voulez soutenir mon travail, vous pouvez écrire à

l'adresse de l'éditeur. (Je prends contact, de temps en temps, avec la maison d'édition.)

Ce qui me réjouirait, cependant, le plus, c'est que vous mettiez en application les essais de

solutions proposées dans les derniers chapitres du livre et que vous me fassiez part de ce

que vous avez pu réaliser, découvrir ou vivre de formidable ou d'important.

Une ancienne règle de sagesse est toujours valable aujourd'hui :

"Ne combattons pas le mauvais,

luttons pour le bien."

 

APPENDICE

REMARQUE SUR LA "CONFRERIE DU SERPENT"

ZECHARIA SITCHIN, auteur de "Am Anfang war der Fortschritt" (Au début était le progrès)

et de "Der zwölfte Planet" (La douzième planète), maîtrise, entre autres, l'araméen, la

langue de Jésus et de ses disciples et compte parmi les 200 savants du monde capables

de lire l'écriture des anciens SUMERIENS, qui fondèrent, il y a 6000 ans, la première

grande civilisation dont nous avons des preuves, entre l'Euphrate et le Tigre, celle des

royaumes mésopotamiens. SITCHIN s'intéressa dès l'âge de 9 ans aux langues anciennes

lorsqu'il lut en classe l'Ancien Testament dans sa langue originelle, l'hébreu. C'est alors

qu'il remarqua que dans la Bible écrite en hébreu, chaque mot a une signification tout à fait

exacte et que nos Bibles anglaises, allemandes, françaises ou latines ne sont que des

interprétations de l'original. Chaque traducteur comprend les textes bibliques à sa façon et

les interprète selon sa compréhension. Quelle différence de lire la Bible dans la langue

originelle ! Lorsque Sitchin mettait le doigt sur une erreur de traduction, le professeur le

réprimandait en lui rétorquant qu'il ne devait pas remettre la Bible en question.

Cette expérience significative détermina toute sa carrière. Il se mit à s'intéresser à

l'archéologie, aux langues et à l'histoire de l'Orient ancien. Il commença à étudier les

anciennes mythologies, les légendes des Grecs, des Hittites, des anciens Cananéens et

Babyloniens et tomba sur les textes sumériens, notés sur des tablettes d'argile. Il les

traduisit et en conclut une genèse sur l'HOMO SAPIENS qui est en contradiction complète

avec les conceptions des grandes religions du monde. Elle est, pourtant, scientifiquement

la plus compréhensible et la plus logique, de plus, elle est en parallèle avec celle des

Tibétains (si on en croit le lama Lobsang Rampa), des Hawaiiens, des aborigènes

d'Australie, des Indiens d'Amérique du Nord (Apaches, Hopis et Sioux), des Mayas (d'après

le prétre de la confrérie blanche des Mayas, Miquel Angel) et aussi avec les dalles de

pierre de l'île de Pâques. Le Vatican garde sous clé les restants des dalles de pierre qui

n'ont pas été détruites. Il a de bonnes raisons pour cela, comme vous allez pouvoir le

constater.

D'après la thèse de Sitchin, les "ANNUNAKIENS" des mythes sumériens, "ceux qui

descendaient du ciel sur la Terre", étaient des extra-terrestres venant d'une planète encore

inconnue de notre système solaire qui fait le tour du Soleil en 3600 ans. Ces Annunakiens

atterrirent pour la première fois sur notre Terre il y a environ 450.000 ans pour sauver leur

planète. Ils se mirent à extraire de l'or et d'autres matières premières dont ils avaient besoin

et créèrent l'HOMO SAPIENS il y a 300.000 ans environ en faisant des manipulations

génétiques sur des femelles d'hominiens. Ils avaient besoin d'aide, car ils ne voulaient plus

extraire eux-mêmes ces matières premières. La Mésopotamie fut leur première colonie.

Bien que certains spécialistes soient sceptiques face aux thèses de Sitchin des

astronautes-Dieux, le monde scientifique doit de plus en plus reconnaître que ses

conclusions sont justes. Surtout depuis que les sondes spatiales américaines "Voyager" ont

photographié Uranus et Neptune et prouvé que la description des Sumériens d'après

laquelle les deux planètes étaient jumelles avec une végétation marécageuse bleu-vert

était exacte. Uranus et Neptune ne furent, pourtant, découvertes officiellement que

récemment.

WILLIAM BRAMLEY écrit dans "Die Götter von Eden" sur les Sumériens : "Sur les tablettes

mésopotamiennes, la création de l'HOMO SAPIENS est attribué surtout à un "Dieu". Le

nom de ce "Dieu" est EA. Il aurait été le fils d'un roi de ces extra-terrestres qui, dit-on,

régnait sur une autre planète appartenant au vaste royaume de cette race extra-terrestre.

Le prince EA était connu sous le titre "EN.KI", cela signifie "Seigneur (ou prince) de la

Terre". D'après les textes des Sumériens, le titre d'EA n'était pas tout à fait approprié. Il

aurait perdu au profit de son demi-frère ENLIL d'immenses territoires de la Terre sur

lesquels il régnait, suite à une des innombrables rivalités et intrigues qui préoccupaient

apparemment les régnants des civilisations extra-terrestres."

On attribue au PRINCE EA non seulement la "création de l'homme" mais aussi beaucoup

d'autres réalisations. Il aurait asséché les marais du golfe Persique pour les remplacer par

des terres fertiles, il aurait construit des digues et des bateaux et aurait été un bon

scientifique. Par sa création de l'homo sapiens, il donna la preuve qu'il s'y entendait dans la

technique génétique, mais, si on en croit les tablettes en argile, cela nécessita beaucoup

d'expérimentations. Et, ce qui est important, c'est qu'il aurait été bienveillant avec sa

création, l'homo sapiens. D'après les textes de Mésopotamie, EA prit parti pour le nouveau

genre humain au conseil des extra-terrestres. Il s'éleva contre beaucoup de cruautés que

d'autres extra-terrestres, et parmi eux son frère Enlil, infligèrent aux hommes. Il ressort des

tablettes sumériennes qu'il ne voulait pas faire de l'homme un esclave mais qu'il fut mis en

minorité par les autres. Les hommes qui n'étaient pour eux rien d'autre que des bêtes de

somme furent traités cruellement par leur maîtres. On parle dans les tablettes de famines,

maladies et de ce que nous appelons aujourd'hui, la conduite de guerre biologique. Mais

comme ce génocide ne faisait pas assez régresser la population humaine, les

extra-terrestres décidèrent d'exterminer les hommes en provoquant un grand déluge.

Beaucoup d'archéologues confirment aujourd'hui qu'il y a eu au Proche-Orient un déluge

qui remonte à des millénaires qu'on retrouve non seulement dans les tablettes sumériennes

mais aussi dans l'épopée de Gilgamesh et dans l'Ancien Testament. D'après les textes

sumériens, EA raconta à un Mésopotamien du nom d'Utnapischtim le plan des autres

extra-terrestres et il lui apprit à construire un bateau pour qu'il prenne la mer avec sa

famille, quelques artisans, un peu d'or, du bétail et des animaux sauvages.

L'histoire de Noé vient, comme beaucoup d'autres histoires de l'Ancien Testament, des

écrits plus anciens de la Mésopotamie. Les Hébreux ne changèrent que les noms et

instituèrent un seul Dieu dans la religion juive alors qu'il y avait de nombreux dieux dans les

écrits originels.

Parmi tous les animaux vénérés par les hommes de la préhistoire, aucun ne l'était de façon

aussi marquante et signifiative que le serpent et cela parce que le serpent était le symbole

d'un groupe qui avait acquis une grande influence dans les premières civilisations sur les

deux hémisphères de notre planète. Il s'agissait d'une confrérie savante qui s'était donné

pour but de répandre des connaissances spirituelles et d'atteindre la liberté au niveau

spirituel, c'était la "CONFRERIE DU SERPENT". Elle combattait l'esclavage d'êtres

spirituels et essayait de libérer l'humanité, de la servitude des extra-terrestres (le mot

originel de la Bible pour serpent, nahash, tire son origine de NHSH, ce qui signifie

"déchiffrer,trouver"). Le prince rebelle EA fut le fondateur de cette "Confrérie du Serpent".

Dans les anciennes tablettes mésopotamiennes, on lit qu'Ea et son père Anu possédaient

une grande compréhension éthique et spirituelle. Ce fut précisément ce savoir qui aurait

été symbolisé, plus tard, dans l'histoire biblique d'Adam et Eve. Le symbole biblique de

l'arbre remonterait à des oeuvres mésopotamiennes antérieures à la Bible, comme, par

exemple, celle où on montre un serpent qui s'enroule autour d'un tronc d'arbre (notre

symbole actuel du caducée) et qui correspondrait aux représentations ultérieures du

serpent au jardin d'Eden. Dans la représentation mésopotamienne, deux fruits sont

accrochés à l'arbre. A droite de l'arbre se trouve le symbole d'Ea, la demi-lune (le savoir) et

à gauche, on voit une planète, symbole d'Anu (la vie). Ea aurait envoyé un homme vers cet

arbre Pour qu'il accède àla connaissance. C'est la raison pour laquelle Ea est présenté

comme le soi-disant coupable qui a essayé de montrer au premier homme le chemin de la

liberté spirituelle. Ea se serait révolté non pas contre Dieu (ainsi qu'il est écrit dans la Bible)

mais contre les actes cruels des soi-disant dieux. Malgré leurs intentions visiblement

louables, EA, le légendaire, et la CONFRERIE DU SERPENT dans ses débuts ne

réussirent pas à libérer les hommes. Il est dit dans des anciens textes mésopotamiens,

egyptiens et bibliques que le serpent (la Confrérie du Serpent) aurait été vaincu bientôt par

d'autres groupes des extra-terrestres régnants. Ea fut banni sur Terre et calomnié par ses

adversaires qui voulaient s'assurer qu'il ne retrouverait plus jamais d'adeptes parmi les

hommes. De "prince de la Terre" il passa prince des ténèbres" et fut affublé aussi de

surnoms horribles tels que prince de l'enfer, incarnation du mal, diable... On le présentait

comme le pire ennemi du plus grand être et comme le gardien de l'enfer. On enseigna aux

hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu'il voulait que les hommes

deviennent des esclaves. On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu'il se

réincarnerait et à l'anéantir avec ses créatures s'ils les rencontraient.

L'histoire montre que la "Confrérie du Serpent" - malgré les efforts jusqu'à nos jours de

beaucoup d'hommes dévoués et loyaux voulant instituer une véritable réforme spirituelle à

l'aide de la fraternité - devint avec ses nouveaux maîtres (appelés aujourd'hui Illuminati)

une arme redoutable d'oppression spirituelle et de trahison spirituelle.

La naissance de l'homo sapiens s'est-elle déroulée vraiment ainsi ?

Les tablettes sumériennes me furent, en tout cas, d'une grande aide pour le livre

puisqu'elles témoignent de l'existence, et de l'action sans aucun doute réelle de la

"Confrérie du Serpent" et soutiennent donc la thèse d'une conjuration qui aurait débuté

longtemps avant que n'existent les Juifs et les francs-maçons à qui on fait, aujourd'hui,

volontiers porter la faute.

Il est très facile alors de comprendre pourquoi le Vatican empêche par tous les moyens non

seulement la publication des inscriptions des dalles de pierre de l'île de Pâques qui relatent

la genèse de l'homme qui ressemble à celle que je viens de vous narrer mais aussi celle

des rouleaux de papyrus de Qumran (de la mer Morte). Ces dalles et ces manuscrits de la

mer Morte apporteraient la preuve que la Bible actuelle a été falsifiée dans des points

essentiels pour satisfaire les intérêts égoistes de quelques puissants personnages.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Découvrir et apprendre
  • Découvrir et apprendre
  • : Vidéos et articles sur l' islam, les musulmans, le Portugal, l' histoire, le Pouvoir, les secrets...et un peu d' humour. Ps: aidez moi en me signalant des vidéos qui ne sont plus visibles. Salam
  • Contact

Une ambiance pour lire...

 

Recherche

Pages