Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:37

Le regroupement des deux prières d'après l'école malékite

5. Réunir les prières pour les travailleurs et les étudiants


Il y a des savants qui ont permis cela en argumentant par ceci: Ibn 'Abbâs a dit: "Le Prophète a une fois rassemblé Zuhr avec al-'asr, et Al-Maghrib avec Al-'Ishâ, à Médine sans cause de peur ni de voyage"(et dans une autre version de Muslim aussi: "sans cause de peur ni de voyage ni de pluie"). Il lui fût demandé qu'est-ce qu'il en déduit, il dit: "Ceci pour enlever la difficulté à sa communauté". [6]

'Abdullah ibn Shaqîq a dit: "Ibn 'Abbâs nous fit un jour un sermon après la prière de al-'asr jusqu'à que le soleil se couche et qu'apparaissent les étoiles... les gens ont commencé à dire: "la prière, la prière". Un homme se leva alors et dit: "La prière, la prière"! Ibn 'Abbâs dit alors: "Est-ce que tu va m'apprendre la sunna? J'ai vu le Prophète rassembler zuhr avec al-'Asr, et Al-Maghrib avec Al-'Ishâ". J'ai alors eu un doute et je suis parti me renseigner auprès d’Abû Hurayra qui me confirma ses propos". [7]

Cela veut dire qu'on peut sortir entre midi et quatorze heure pour faire la prière de zuhr en son temps et joindre à cette prière toute suite après celle de l'asr: (jam'a taqdîm)....Pour le maghrib, on le fait avec 'Ishâ si on arrive trop tard à la maison (jam'a taakhîr) : il ne faut surtout pas que cela soit une habitude.[8]

[6]Muslim,et voir aussi: Ibn Rushd "Bidâyat al-mujtahid" Tome 1, p: 251

[7] Muslim

[8] Voir : Fiqh Ahmed Ibn As-seddîq Al ghumârî (étude comparative): pages:156 et 157: auteur : le grand savant Abî Muhammad Al-hasan Ibn ‘Ali Al-kattânî Al-atharî : édition : Muhammad ‘Ali Bîdûn, Dâr Al-kutub al-‘ilmiyya : Beyrouth Liban. Le docteur Al-qardâwî est aussi de cet avis à condition qu’on n’en fasse pas une habitude.

Seuls les Hanafites ont interdit le regroupement (sauf à 'Arafa et Muzdalifa pendant le Hadj qui est sunna pour touts les savants)

Les juristes hambalites sont d’avis qu’il est permis au musulman et à la musulmane de regrouper occasionnellement les prières du dhohr et du `asr, et celles de maghrib et de `ishâ’ respectivement, en cas de besoin, ce qui apporte une très grande aisance. « On rapporte, en effet, qu’il arrivait parfois que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — regroupe les prières sans être en voyage ni par temps de pluie. On interrogea Ibn `Abbâs à ce sujet lui disant : “Quel était son dessein en faisant cela ?” Il répondit : “Il a voulu affranchir sa communauté de toute gêne.” » Ce hadîth figure dans le Sahîh de Muslim.

 

 Dans le cas où les prières sont accomplies dans l'heure de la première des deux, cela est appelé " djama taqdîm ". Si elles sont accomplies dans l'heure de la seconde prière, cela est connu comme étant " djama ta'khir ".

P-S: " Lorsqu'on combine les deux prières, on les accomplit exactement comme on le fait lorsqu'on les prient séparément, avec l'intention au début de chacune des prières, ainsi que les salutations sur le Prophète Ibrahim (alayhi salam), le Tachadoud, les salutations finales, etc... pour chacune d'entre elles.

Bref ce qui change lors des combinaisons de prières, c'est l'heure... La forme, elle, ne connaît aucune modification.

Un petit rappel avant de conclure: Lorsqu'on parle de combinaison de prière, cela signifie de prier l'une immédiatement après avoir complété l'autre, et non pas de fusionner les deux prières sans s'arrêter au milieu. "



Wa Allahou A'lam
Wassalâm

Partager cet article

Published by Nassim - dans AS SALAT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Découvrir et apprendre
  • Découvrir et apprendre
  • : Vidéos et articles sur l' islam, les musulmans, le Portugal, l' histoire, le Pouvoir, les secrets...et un peu d' humour. Ps: aidez moi en me signalant des vidéos qui ne sont plus visibles. Salam
  • Contact

Une ambiance pour lire...

 

Recherche

Pages