Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:36

En dehors du jeûne obligatoire du mois de Ramadan, il existe dans l'Islam, d'autres jours qu'il est recommandé de jeûner et, à l'opposé, des cas où le jeûne est blamâble voir, totalement prohibé.

 

Il est recommandé de jeûner tout le 1er mois de l'année musulmane: Muharam (Tamkharit en wolof), notamment:
- le 1er jour de Muharam,
- le 3e jour, le 9e jour de Muharam
- et le 10e jour de Muharam. Quiconque jeûne le 10e jour, ALLAH lui efface tous ses péchés de l'année écoulé.

Il est profitable de jeûner 3 jours de chaque mois lunaire. En effet, Cheikh Ahmadou Bamba nous apprend dans son ouvrage Masaalik Al Jinaan, que grâce à la multiplication par 10 de la récompense par ALLAH, c'est comme si l'on jeûnait toute l'année et que l'imam Malick avait cette habitude.

Il est recommandé de jeûner tout le 7e mois de l'année musulmane: Rajab (Ndeyi Koor en wolof), notamment le 27e jour de Rajab.

Il est également recommandé de jeûner tout le 8e mois de l'année musulmane: Cha'bane (barakhlou en wolof).

Il est aussi recommandé de jeûner 6 jours après la fin du ramadan; on obtient alors la récompense de celui qui a jeûné toute l'année. Il est mieux de commencer ce jeûne de 6 jours, le 1er dimanche ou le 1er mercredi suivant la fin du ramadan.

Il est recommandé de jeûner le 25e jour de Dûl Qi'dati (Diguiw Tabaski en wolof) [11e mois de l'année musulmane].

Il est recommandé de jeûner les 9 premiers jour du mois de l'Aid el Kébir (Tabaski en wolof), notamment:
- le 8e jour et
- le 9e jour; le jeûne de ce jour entrainant l'absolution de ses péchés de l'année écoulée et de l'année en cours.


1 - Le jeûne du jour d'Arafate (9ème jour de Doul-hija) : pour ceux qui ne sont pas en pélerinage.

Le Prophète Mohammed Sur lui la bénédiction et la paix a dit :

Une absolution de deux années, une année antérieure et une année ultérieure est accordée à celui qui jeûne le jour d'Arafate, et une absolution d'une année passée à celui qui jeûne le jour d'Achoura (le dixième jour de Moharram).


2 - Le jeûne du jour d'Achoura :

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix dit

Dieu remet les péchés d'une année passée à quiconque jeûne le jour d'Achoura. (Recueil de Mouslim)

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix jeûna ce jour-là et recommanda de le jeûner en disant :

Si je suis encore vivant l'année prochaine, et si Dieu le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Moharram.


3 - Le jeûne des six jours du mois de Chawal :

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix dit

Qui jeûne Ramadan, puis le fait suivre de six jours du mois de Chawal est comme celui qui a jeûné toute l'année. (Recueil de Moslim)

Une bonne action est rétribuée au décuple.


4 - Le jeûne de la première quinzaine de Chaabane :

Aïcha a dit : "Je n'ai pas vu le prophète Sur lui la bénédiction et la paix jeûner un autre mois que celui de Ramadan et je ne l'ai pas vu jeûner plus de jours qu'au mois de Chaabane."


5 - Le Jeûne de la première décade de Dhol-hidja :

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix a dit :

Il n'y a pas de jours où les bonnes oeuvres sur plus agréées de Dieu autant que les 10 premiers jours de Dhol-hidja.
Même la guerre sainte ? lui dit-on.
Même la guerre sainte, répondit le Prophète (sur lui la prière et la paix),
sauf dans le cas d'un combattant qui part avec toute sa fortune pour la guerre sainte et qui n'en revient pas. (Recueil de Boukhari)


6 - Le jeûne du mois de Moharram :

interrogé sur le meilleur Mois de jeûne, après Ramadan, le prophète Sur lui la bénédiction et la paix répondit :

C'est Moharram ! (Recueil de Mouslim)


7 - Le jeûne des jours de pleine lune : C'est-à-dire le 13ème, 14ème et 15ème jour du mois lunaire.

Abou Dhar dit:

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix nous a recommandé de jeûner les trois jours de pleine lune de chaque mois. Ces trois jours de jeûne équivalent au jeûne de l'éternité. (Recueil de Nassa'i)


8 - Le jeûne de chaque lundi et jeudi :

On rapporte que le prophète Sur lui la bénédiction et la paix jeûnait constamment ces deux jours.

Interrogé à ce sujet, il répondit :

Les "oeuvres " sont soumises à Dieu tous les lundis et jeudis.
Le Seigneur pardonne tout Musulman (ou croyant) à l'exception de deux personnes en discorde. Il dit "Ajournez ces deux-là" (Recueil d'Ahmed)


9 - Jeûner un jour sur deux :

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix a dit :

Le jeûne le Plus agréé de Dieu est celui de David.
La Prière la Plus agréée de Dieu est celle de David.
Il dormait la moitié de la nuit, veillait le 1/3 puis il se recouchait le 1/6.
Il jeûnait un jour et rompait son jeûne le jour suivant. (Recueils de Boukhari et Mouslim)


10 - Le jeûne pour le célibataire qui n'a pas les moyens de se marier :

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix a dit :

Quiconque est capable de se marier, qu'il se marie,
C'est le meilleur moyen d'empêcher les regards et les organes sexuels de commettre des actes immondes.
Celui qui est incapable de se marier., qu'il jeûne
Cela émousse son ardeur. (Recueil de Boukhari)

Jeûne blamâble

Il n'est pas recommandé de jeûner continuellement dans l'année.

Il n'est pas non plus recommandé de cibler et un jour et de le jeûner régulièrement (par exemple jeûner tous les vendredi).

Il n'est pas recommandé au pèlerin (à la Mecque) de jeûner le 3e jour de l'Aïd El Kébir (Tabaski).

 

Jours dont le jeûne est formellement interdit

Le jeûne du premier jour des deux Aïd (Fitr et Kabir - Korité et Tabaski) est formellement interdit.

De même il est interdit de jeûner les deux (2) jours qui suivent l'Aïd El Kébir (Tabaski).


1 - Le premier jour des deux Aïds (Fitr et Idh'ha) :

Omar (Dieu soit satisfait de lui) a dit :

Le Prophète Mohammed Sur lui la bénédiction et la paix a interdit le jeûne de ces deux jours : le jour de l'Aïd-el-Fitr et celui où vous mangez la viande de vos sacrifices. (Recueil de Mouslim)


2 - Les trois jours de " Tach'rik " : C'est-à-dire les trois jours qui suivent le premier jour de l'Aïd Idh'ha à Mina.

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix fit annoncer par un crieur public à Mina

"Ne jeûnez pas ces jours, ils sont des jours de boire, de manger et de plaisir conjugual."

Dans une autre version, il est dit encore « .. et d'adoration. »


3 - En période de menstrues et de lochies :

Les doctes sont unanimes sur la nullité du jeûne de la femme en cet état.

Le Prophète Sur lui la bénédiction et la paix a dit

N'est-ce pas que la femme, en état de menstrues, ne doit ni prier ni jeûner ? (Recueil de Boukhari)


4 - Le malade qui craint pour sa santé ne doit pas jeûner :

Dieu dit :

Ne vous suicidez pas, Dieu est plein de compassion pour vous. (Coran, 4 - Les Femmes - 29)

 

Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:35

Celui qui le nie est un mécréant. Qui cesse délibérément de s'en acquitter et qui en a les possibilités est impie. S'il ne s'en répand pas jusqu'à sa mort, il sera précipité dans les feux de l'enfer.

Qui doit s'en acquitter ?

Elle concerne tout musulman libre et qui est en mesure de s'en acquitter pour son compte personnel et pour celui de toute personne qu'il nourrit telle que sa femme et son fils jusqu'à ce que ce dernier atteigne la puberté, sa fille jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier, pour le compte de ses parents (père et mère) s'ils n'en n'ont pas les moyens et pour le compte de son esclave.

La nature

Elle doit être prélevée dans l'aliment le plus utilisé dans le pays.

Au Sénégal, on la prélève donc dans le mil "souna" ou le mil "sanio" ou le mil "bassi" ou le sorgho, ou dans le riz. Celui qui n'a aucun de ces céréales doit en acheter afin de s'en acquitter. Celui qui ne se nourrit pas de ces aliments précités peut la prélever dans l'aliment dont il se nourrit.

La quantité à prélever

Cas du Sénégal.

Il faut deux kilos et demi (2,500 kg) par tête pour ce qui est du mil "souna" et les céréales du même genre. Pour le riz, ou pour tout autre produit différent de ceux-là, on cherche un récipient qui contient exactement deux kilos et demi de mil "souna" et on s'en sert comme d'une mesure ainsi on ne les pèse pas.

Quand la prélever ?

Après la prière du matin. Le jour de la Korité (fin du Ramadan ou Aïd el Fitr) et avant la prière traditionnelle de la Korité. Il n'est pas du tout recommandé de tarder à la prélever après la prière de la Korité, sauf en cas de force majeure. On la devra toujours tant qu'on ne l'a pas prélevée, si on doit le faire. Le jeûne ne sera pas accepté tant qu'on ne s'en est pas acquitté.

Qui en a droit: à qui la donner ?

Celui là même à qui on doit remettre la zakat: les bénéficiaires sont identiques à tout point de vue: ce sont les pauvres ou les miséreux.

On peut tout donner à une seule personne tout comme on peut la partager à plusieurs personnes qui en ont droit.

Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:29

Lorsque le jeûne est rompu, pour une quelconque raison, il devra être réparé en jeûnant un certain nombre de jours en compensation.

Il convient cependant de distinguer deux cas de figures:

- le cas où le jeûneur a rompu son jeûne par oubli ou lorsque le jeûneur se trouve dans une situation lui permettant de reporter son jeûne à plus tard (cas du voyageur, de la femme enceinte, de la nourrice, du malade).

- le cas où la rupture de jeûne est provoquée de manière volontaire et sans que le jeûneur ne se trouve dans l'une des conditions ci-dessus lui pemettant de reporter son jeûne.

Dans le 1er cas, le jeûneur devra réparer son jeûne en jeûnant un nombre de jours équivalent au nombre de jours qu'il a manqué.

Dans le 2e cas, le jeûneur devra effectuer une réparation dite expiatoire (kafara) selon la manière décrite dans le titre suivant.

A noter que, quiconque, sans excuse valable, retarde de réparer son jeûne jusqu'au Ramadan suivant, doit en plus de réparer son jeûne (une fois le Ramadan en cours terminé), nourir un pauvre pour chaque jour retardé.

La réparation expiatoire (kafara)

Quiconque enfreint volontairement cette obligation divine par le boire, par le manger ou par un rapport sexuel pendant le jour dans le mois de Ramadan, commet un péché et doit effectuer le rachat de ce péché. Il existe trois sortes de réparations ou "kafâra".

  • Choisir soixante (60) pauvres (miskine) et donner à chacun d'eux la moitié (½) d'un "andar" (environ 1 kg) de mil.
  • Observer le jeûne pendant deux (2) mois successifs sans sauter un seul jour, faute de quoi, il faut recommencer.
  • Affranchir un esclave qui lui appartienne en propre et uniquement à lui, lequel est musulman et est bien portant.
  • Cette réparation est répété autant de fois que la faute est commise
Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:27

La "Nuit de la Détermination", ou "Nuit de la Destinée" (Laylatul Qadr) est la nuit pendant laquelle survint la première révélation du Coran. Selon le Coran, ALLAH définit au cours de cette nuit la course du monde pour l'année à venir.

Au nom d'ALLAH, le Clément et le Miséricordieux

Nous avons fait descendre le Coran dans la nuit d'Al–Qadr.

Qui te fera connaître ce qu'est la nuit d'Al–Qadr ?

La nuit d'Al–Qadr vaut plus que mille nuits.

Dans cette nuit, les Anges et l'Esprit descendent avec la permission d'ALLAH, portant ses ordres sur toute chose.

La paix accompagne cette nuit jusqu'au lever de l'aurore.

(Sourate XC – VII)

Calendrier perpétuel de détermination de "Laylatoul Khadr"

S'agissant de la détermination de la nuit d'Al-Qadr, les avis sont traditionnellement controversés.

D'aucun pensent qu'il est impossible de dire laquelle des nuits du mois était celle d'Al-Qadr, cette nuit sublime par laquelle est descendue la lumière coranique sur le flambeau qui éclaire (Mouhammad - Paix et Salut sur Lui).
Cependant Khadimou Rassoul Cheikh Ahmadou Bamba a, dans un poême, dressé un tableau qui permet de la localiser très exactement dans le mois.

Voici ce calendrier perpétuel, qui donne la nuit de Laylatul Qadr en fonction du 1er jour du mois de ramadan:

1er jour Ramadan Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi
Nuit
Laylatul Qadr
27 19 25 17 23 29 21

Nota :

  • Al Qadr sera toujours une nuit du jeudi au vendredi.
  • Ce sera toujours un jour impair.

 

Prière à formuler au cours de la nuit d'AL QADR et qui constitue "La clé qui ouvre les portes des bénéfices" (miftahu-n-nasr)

 

 

Alhamdou lillahil moudjî bi zil qkhadar man khaddana fadla bi laylatil qkhadar
Mouhaziman licha niha fid'dahri hatta gkhadat khaïrann mina alfichahri
Soumma salatou wassalamou abadâ ala lazi khaïral bariyati bada
Mouhammadine wal ali wa sahbil kiram mâ za firaddâhi bi afdalil marâm
Haza wa innil yawma zawistimta'ri minal karimi koulla ma awta'ri
   
Ya rabbana bifadli ha'zi laylati fastourmaha ibiya wasmah qkhawlati
Ya rabbana bifadli ha'zal yawmi aslih oumouri wa oumoura qkhawmi
Ya rabbana bifadliha'kfi koulla ma youdourrounî walil houdajhal soullam
Ya rabbana biyoumnihal djina'nâ hab'li wa tahhiran liyal djana'nâ
Ya rabbana Bidjahiha nouraïni Habli walil oummati fid daraïni
   
Waslouk bina nahdja nadjadij wal falah wadj zoub qkhouloubana lizouhdin wa salah
Wa awlina sahadatan tadou'mou Wal fadla ya man moulkouhou yadou'mou
Wa saliyan khaïra salati wa salam alal'lazi min dou'ri'i da'rous salam
Mouhammadine ba'bil houda nafirrada na'ilmada djalid doudja mouzwarada
Wal ali wa sahbi wa man laka daha ma'a babil fawzil haziim man da'ha

 

Soubhana rabbika rabbil hizzati hama yacifouna Wa salamoun alal moursalina wal hamdoulillahi Rabbil ha'lamiina.

Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:26

Le jeûne du Ramadan est une pratique dont l'institution repose sur le Coran et la Sunna.

ALLAH dit dans le Coran:

"Ô vous qui croyez !, le Jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit à ceux qui furent avant vous ...".

Le jeûne obligatoire incombe à tous les croyants jouissant de leurs facultés mentales. Cependant, dans certaines moments de la vie du croyant, il lui est autorisé de reporter son jeûne ou de ne pas avoir à l'effectuer.

Cas de la femme en période de menstrues ou de lochies

La femme se trouvant dans cet état ne doit pas jeûner.

Cas du voyageur

Il est permis au musulman en voyage de ne pas jeûner et de le remettre à plus tard à condition que la distance à parcourir autorise le raccourcissement de la prière (supérieure à 80 km environ).

Cas du malade

Le malade qui craint de retarder sa guérison en jeûner ou d'aggraver sa maladie peut reporter son jeûne à après sa guérison.

Lorsque la poursuite du jeûne est susceptible d'entrainer le décès du malade, le report du jeûne devient alors obligatoire.

Cas de la nourrice

La femme qui allaite peut reporter son jeûne à plus tard, si elle craint que son jeûne aie un effet néfaste sur la santé du bébé.

Toutefois, en plus elle devra pour chaque jour manqué, en plus de le rattrapper, fait oeuvre de charité à raison d'un demi-"andar" (environ 1kg) de mil (ou équivalent en nourriture).

Cas de la femme enceinte

Si elle craint, du fait de son jeûne, pour sa santé ou pour sa grossesse, elle doit reporter son jeûne.

Cas du vieillard

Lorsque l'âge n'autorise plus le jeûne, on doit, en contrepartie donner en aumône, chaque jour du jeûne, un demi-"andar" (environ 1kg) de mil (ou équivalent en nourriture).

Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:24

Le jeûne du Ramadan est une pratique dont l'institution repose sur le Coran et la Sunna.

ALLAH dit dans le Coran:

"Ô vous qui croyez !, le Jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit à ceux qui furent avant vous ...".

Voici les règles fondamentales régissant ce pilier de l'Islam qu'est le jeûne.

Actes obligatoires du Jeûne (farata)

Le jeûne ne peut être valable sans ces deux règles fondamentales que sont l'intention et de l'abstinence.

L'intention

C'est la ferme résolution de jeûner en signe de soumission à ALLAH. La parole prophétique dit "Les actions ne sont rétribuées que suivant les intentions qui les ont inspirées."

Lorsque le jeûne est obligatoire, cette intention doit être formulée la nuit avant l'aube. Dans le cas du Ramadan, cette intention peut être formulée chaque nuit ou une fois pour tout le mois, la nuit de la veille du Ramadan.

Lorsque le jeûne est surérogatoire, l'intention est acceptée même après le lever du soleil, à condition de n'avoir rien mangé, ni rien bu depuis l'aube.

L'abstinence

Dans l'ISLAM, le jeûne consiste à s'abstenir de manger, de boire, d'avoir des rapports sexuels. Cette abstinence s'étend de l'aube jusqu'au coucher du soleil.

Dans l'intention de se soumettre à ALLAH, il faudra également éviter de commettre tout acte illicite.

Celui qui commet un seul de ces actes ci-dessus (boire, manger ou avoir des rapports sexuels) par oubli doit continuer à observer le jeûne et faire un rattrappage de ce jour après.

Actes traditionnels du jeûne (sunna)

La négligence d'un de ces actes, ou son omission, n'entraine pas la nullité du jeûne mais prive le croyant d'une récompense supplémentaire importante.

Il est recommandé de:

  • hâter la rupture du jeûne dès le coucher du soleil
  • rompre son jeûne avec un aliment acquis de manière licite
  • rompre son jeûne avec des dattes et de l'eau
  • faire beaucoup d'actes de charité
  • préserver sa langue du bavardage et, de manière plus générale, éviter de commettre tout acte illicite avec ses membres (le regard, les oreilles, ...)
  • intensifier ses pratiques religieuses (invocations d'ALLAH, lecture du Coran, ...)
  • prendre le repas d'avant l'aube (sahour en arabe, ou kheud en wolof)
  • retarder le plus possible la prise de ce repas.

Actes annulant le jeûne

Il existe un certain nombre d'actes prohibés pendant le Ramadan. L'accomplissement d'un de ces actes annule le jeûne.

Lorsque le croyant annule son jeûne par l'un de ces actes, il doit continuer son jeûne de ce jour jusqu'au coucher du soleil mais devra le réparer ultérieurement (à la fin du Ramadan).

Ces actes qui annulent le jeûne sont les suivants:

  • le boire ou le manger de l'aube au coucher du soleil, que ce soit par inadvertance ou de manière volontaire ou par contrainte.
  • le vomissement provoquée
  • le vomissement involontaire, lorsque une partie des vomissure a été avalée au delà de la gorge.
  • Lorsque rien de tout ce qui a été vomi n'est retourné vers l'estomac, au delà de la gorge, le jeûne reste valable.
  • l'absorption ou l'aspiration de l'eau pendant les ablutions et de manière plus général, l'arrivée dans l'estomac d'un liquide (par le nez, la bouche, l'anus, ...)
  • l'acte sexuel commis de manière volontaire ou sous contrainte
  • l'émission de sperme provoquée par le regard continu, l'imagination, ou le toucher.
  • l'intention de rompre son jeûne, même sans manger ni boire
  • le fait de renier sa foi

Actes à éviter pendant le jeûne

Certains actes, bien que n'annulant pas le jeûne, ne sont pas recommandés.

Ainsi, il est préférable pour le jeûneur d'éviter les actes qui suivent:

  • se trouver dans des assemblées ou se cotoient des hommes et des femmes
  • se trouver dans des assemblées mondaines
  • aspirer profondément l'eau
  • sniffer
  • se parfumer le jour
  • être oisif et passer toute sa journée à dormir
  • mâcher un aliment (par exemple chewing-gum)
  • goûter une sauce (voir savoir si elle est bien assaisonnée)
  • fixer longuement son regard sur les personnes de sexe opposé ou d'évoquer des images concernant la sexualité

Actes tolérés pendant le jeûne

Les actes suivants sont tolérés pendant le jeûne et leur accomplissement n'entraine pas l'annulation du jeûne:

  • avaler sa salive, quelqu'en soit la quantité
  • vomir involontairement, à condition que rien de ce qui a été vomi ne soit retourné vers l'estomac, au delà de la gorge.

Conduite à tenir pour obtenir un jeûne agréé

Cheikh Ahmadou Bamba nous enseigne dans son ouvrage Masaalik-ul Jinaan ("Les Itinéraires du Paradis", vers 255 à 266) la conduite à tenir pour obtenir un jeûne agréé:

  1. Ensuite sache que le jeûne ne consiste pas seulement à s'abstenir de manger et de boire; ne t'abuse pas!
  2. Que de jeûneurs parmi les gens, qui n'auront de leur jeûne, que la faim (et la soif)
  3. La pratique du jeûne doit occuper tous les membres, tous les organes, qui doivent s'abstenir de tout ce qui entache le jeûne
  4. Abstiens-toi de regarder tout ce qui est prohibé, de marcher dans sa direction, de l'écouter quand on en parle ou d'en parler toi-même
  5. De même, le jeûneur doit s'abstenir de toute mauvaise pensée au même titre que le manger et le boire
  6. Ne te gave pas trop à l'aube, ni au coucher du soleil, n'abuse pas des mets, cela te prive force récompenses.
  7. Quiconque se remplit l'estomac d'aliments, l'arrose abondamment et dort profondément
  8. Celui-là se rend l'égal des animaux car beaucoup de bien lui échappe; il perd et périt
  9. Certains mangent comme un taureau au moment de la rupture et à l'aube
  10. Jusqu'à ce que son ventre devienne lourd, et son cœur "obstrué" et assombri
  11. Détourné, de la sorte, de la mention d'ALLAH, il croit avoir jeûné, mais n'obtiendra rien, le jour de la résurrection
  12. Qu'ALLAH nous préserve d'illusion et de tout ce qui nuit dans le monde.
Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:23

Comme l'attestent le Coran et les Hadiths (recommandations du Prophète - Paix et Salut sur Lui), le jeûne est obligatoire à partir du premier jour du mois de Ramadan.

Le mois de Ramadan est déterminé par l'apparition du croissant lunaire, le 29ème jour au soir du mois de Chahbâne ou si les nuages le cachent, il faut compter 30 jours pour le mois de Chahbâne.

Concernant la fin du Ramadan la règle qui s'applique est identique: le musulman devra jeûner 30 jours à défaut d'apercevoir le croissant lunaire marquant la fin du mois de Ramadan.

Donc avant de commencer à observer le jeûne ou de mettre un terme au jeûne du ramadan ("korité" en wolof), la communauté doit s'assurer que deux personnes dont tout le monde connaît la bonne foi attestent avoir aperçu le croissant lunaire, ou qu'un groupe d'individus qui ne peuvent pas mentir de connivence, attestent l'avoir aperçu.

Dans ce cas là, on doit observer le jeûne s'il s'agit du début du ramadan ou rompre le jeûne, s'il s'agit de la fin du ramadan.

Cependant deux opinions s'affrontent concernant la définition du terme communauté. Certains théologiens estiment que dès que le croissant est vu quelque part, la pratique du jeûne doit commencer pour tous les pays musulmans sans exception, alors que d'autres estiment que l'apparition de la nouvelle lune dans le ciel d'un pays ne vaut que pour ce pays et les pays à la même longitude.

La position de Cheikh Ahmadou Bamba concernant cette controverse est on ne peut plus claire, lorsqu'il recommande: "destituez vos oreilles de tout crédit et à élisez pleine tutelle à vos yeux !"

Si la lune n'est pas aperçue dans un pays donné, alors qu'elle l'est dans autre pays lointain, les habitants du pays où on ne l'a pas aperçue n'ont pas le droit d'observer le jeûne en se fondant sur fait que le croissant a été vu dans ce pays lointain. Les habitants d'un pays doivent se contenter d'observer le croissant lunaire sur leur territoire sans tenir compte d'un croissant lunaire qui sera aperçu dans un pays lointain.

En effet, une fois, les habitants des Hijaz n'ont pas aperçu le croissant alors que ceux du Yémen l'avaient aperçu. Quand on l'a dit à Seydina Omar, il a déclaré "nous ne sommes pas dans la même région".

Dans le même ordre d'idée, on ne devra donc pas se reférer aux astronomes ou ceux qui confectionnent les calendriers pour ce qui concerne l'apparition du croissant lunaire.

Si on n'a pas aperçu le croissant lunaire le premier jour de son observation du mois de Chahbâne ("barakhlou" en wolof) et que lendemain au milieu du jour, on se rend compte qu'il était réellement apparu, on doit observer le jeûne le reste du jour et on devra payer ce jour.

Si le même cas se présente pour la korité (fête de l'Aîd, marquant la fin du ramadan), on doit rompre le jeûne aussitôt et effectuer la prière de la korité si cela est arrivé avant la prière du "zohr" (tisbar en wolof), si cela est arrivé à l'heure de la prière du "zohr" (tisbar), celle de la "korité" est révolue et elle ne sera pas effectuée en guise de rattrapage.

Published by Nassim - dans LE RAMADAN
commenter cet article

Présentation

  • : Découvrir et apprendre
  • Découvrir et apprendre
  • : Vidéos et articles sur l' islam, les musulmans, le Portugal, l' histoire, le Pouvoir, les secrets...et un peu d' humour. Ps: aidez moi en me signalant des vidéos qui ne sont plus visibles. Salam
  • Contact

Une ambiance pour lire...

 

Recherche

Pages